L’Appel de Cthulhu – Son Univers

Vous êtes-il déjà arrivé de penser qu’il y avait quelque chose au-delà des apparences ? Qu’il y avait une explication à certaines disparitions ou phénomènes inexpliqués ? Etes-vous prêt à résoudre ce mystère ? Cela pourrai vous coûter plus cher que vous ne le pensez.

 

L’Appel de Cthulhu – Son Univers

 

Edité par « Sans-Détour » et créé par Sandy Petersen, ce jeu de rôle d’horreur, issu de l’univers d’Howard Phillips Lovecraft, vous fera explorer les tréfonds de la folie au fur et à mesure que vous vous enfoncerez dans “le Mythe de Cthulhu”. Extrêmement connu après la mort de H.P. Lovecraft, Le Mythe de Cthulhu a influencé le monde du cinéma, de la littérature, du jeux vidéo, … Bref, tout ce qui touche au fantastique et à l’horreur et vous allez voir pourquoi dans ce qui suit !


Un Univers inquiétant

Vous y incarnerez un investigateur, qui est une personne comme vous et moi, dans une des trois époques proposées par le jeu, c’est-à-dire 1890 (le début de l’industrie), 1920 (les années folles) ou 1990 (internet qui s’ouvre au public). Mais à un moment donné de votre vie, vous serez confrontés à des évènements surnaturels ou à croiser des créatures monstrueuses, venu d’un autre monde et cela vous marquera à vie. A vous de choisir si vous êtes assez curieux pour en apprendre plus sur ce que l’on appelle le « Mythe de Cthulhu » ou non.

Vous pourrez peut-être avoir la « chance » de rencontrer des humanoïdes aquatiques immondes, qui sentent extrêmement fort, près d’un port, lire un livre mystérieux sur le corps d’une personne qui parle d’invocation ou de magie impie et peut-être, cerise sur le gâteau, vous en sortir avec juste quelques consultations chez un psychiatre.

C’est là-dessus que repose le Mythe de Cthulhu car l’Homme n’est pas seul dans l’univers et mieux vaut qu’il n’en sache pas trop. Pourquoi ? Parce que l’existence de certaines choses est hors de toutes compréhensions humaines et cela peut rendre n’importe qui paranoïaque ! Peu de gens sont au courant de cela et les monstres, déjà présents sur Terre, restent très discret et ne se montreront que le jour de notre destruction.

Imaginez que des Profonds kidnappent des femmes, par le biais d’une secte, pour se reproduire et vénèrent une Entité puissante qui attend son heure pour détruire toute vie sur Terre. Vous allez appeler la Police ? Leurs montrer des photos ou des traces de pas ? On vous rira gentiment au nez en vous souhaitant une bonne journée dans le meilleur des cas… Au pire, vous ferez la connaissance de la camisole de force.

 

Un bestiaire hors-norme

Tout à l’heure, j’ai parlé des Profonds mais ce n’est pas la seule race existante que l’on peut rencontrer. Vous pourrez rencontrer des créatures plus « amicale » comme :

  • Les Byakhees, une espèce volante qui peut servir de monture interstellaire (oui, elle peut vivre dans l’espace !) et qui doit faire un peu plus de 2m au garrot et une trentaine en envergure. Ils ressemblent vaguement à un ptérodactyle.
  • Les chiens de Tindalos, des créatures quadrupèdes qui vivent sur Terre, à des temps immémoriaux, et qui peuvent traverser l’espace-temps jusqu’à vous pour vous bouffer ! D’ailleurs, on ne sait pas à quoi ils ressemblent car personne ne peut leur échapper et survivre assez longtemps pour en faire une description.
  • Les Gnoph-Keh, des monstres poilus qui vivent principalement dans les régions polaires. Ils ont la carrure d’un gorille, font à peu près 2m de haut, disposent de quatre bras avec lesquelles ils peuvent marcher et d’une unique corne sur la tête. Et si la région n’est pas assez froide à leur goût, ils peuvent générer du froid par magie.

 

Et il reste encore plein d’autres créatures, toutes plus étranges les unes que les autres. Et ce n’est rien face aux divinités du Mythe de Cthlulhu, que l’on appelle aussi les Grands Anciens. Ils ont une puissance quasi divine, donnant parfois quelques avantages à leurs adorateurs comme de la connaissance ou en les faisant muter.

Vous en connaissez déjà quelques-uns comme Bast (ou Bastet pour les égyptiens), avec sa forme humanoïde à tête de chat, mais d’autres peuvent attendre des tailles gigantesques et vivent dans le vide spatial. Les humains ont très peu d’informations sur eux car les Grands Anciens sont rarement représentés en dehors des sectes secrètes et les livres font parfois à peine allusion à eux.

Il faudra beaucoup de recherche pour tomber sur la bonne source quand vous en aurez le plus besoin.

Un psy et ça repart !

Bien évidemment, l’esprit humain n’est pas fait pour connaître l’existence de tout ce qui se rapporte au Mythe. Cela est symbolisé par la dégradation de la santé mentale de votre personnage. Lorsque votre personnage sera exposé à une situation stressante ou angoissante, il commencera à perdre un certain nombre de point de santé mentale, déterminé par le dé qui sera lancé. Plus l’émotion de votre personnage sera forte, plus la valeur du dé sera grande. Lorsque votre personnage perdra un certain nombre de point, il aura des tics nerveux et si c’est un plus grand nombre, développera une névrose, une tare mentale ou que sais-je encore.

Dans le Manuel du Gardien, vous aurez des exemples de folies passagères, de comportements nerveux et même de maladie mentale que votre personnage développera. Cela va de la simple amnésie passagère, l’apparition d’une phobie ou d’une manie, pétage de plomb jusqu’à la folie permanente. Toutefois, votre personnage pourra récupérer des points de santé mentale en se reposant toute une nuit calme, se faire suivre par un psy ou par un petit séjour dans un hôpital psychiatrique. Il est même possible de ne pas perde de points si votre personnage ne comprend ce qu’il se passe ou ce qu’il a vu (résolue par un jet de dé bien évidemment).

Pour vous donner un exemple, un enquêteur se fait attaquer par une créature horrible, dans une forêt en plein hiver. Il fuit et trouve refuge dans une vieille maison de braconnier. Comme il fait froid, il s’enroule dans une peau de bête et passe la nuit dedans. Après ce traumatisme, il peut avoir développé une forte attraction pour les fourrures animales, synonyme de sécurité pour lui.

Donc le seul remède à tout cela, c’est une bonne psychothérapie et beaucoup de repos !


Ce jeu de rôle saura vous plaire si vous aimez le frisson ! L’Appel de Cthulhu a un monde très riche et le Mythe est toujours alimenté depuis la mort de H.P. Lovecraft ! Si cela vous intéresse, vous pouvez lire le Nécronomicon, “Cthulhu, Le Mythe” ou écouter des livres audio. Je vous recommande aussi de jouer à des jeux issus de Cthulhu, comme “Horreur à Arkham” et aussi de regarder des films ou séries qui s’en rapproche, comme « Penny Dreadful ».

Je vous laisse découvrir ce monde « merveilleux » et n’oubliez pas : « La folie est parfois la meilleure façon d’affronter la réalité » .

 

Les images sont la propriété de l’éditeur “Sans-Détour” et des auteurs de “L’Appel de Cthulhu” , tous droits leurs sont réservés.


Suivez nous sur nos différentes pages afin de suivre notre actu’ Ludique :
Facebook – YoutubeInstagram – Twitter

Laisser une réponse