L’Appel de Cthulhu – Personnage et Système

Lors d’une enquête, vous serez confrontés à des forces qui dépassent votre imagination. Pour vous en sortir, il faudra utiliser votre personnage à son maximum. Sinon, vous goûterez à la douce et réconfortante étreinte… de la Folie !

L’Appel de Cthulhu – Personnage et Système

 

Tiré des tréfonds de l’imaginaire horrifique de Howard P. Lovecraft, ce jeu de rôle vous prendra aux tripes et vous fera découvrir toutes les horreurs qui se cachent derrière notre monde. Il a été créé par Sandy Petersen et édité par « Sans-Détour ».

La dernière fois, nous avons entre-aperçu l’univers de l’Appel de Cthulhu (tout en restant sain d’esprit) et, cette fois-ci, nous verrons ce qu’est un investigateur ainsi que le système du jeu. Tous à vos dés !

 


Article précédent :
L’Appel de Cthulhu – Son Univers


Un humain comme les autres

Comme dis dans l’article précédent, vous incarnez un humain comme vous et moi à une époque donnée. Vous pourrez découvrir le début de l’aire industrielle en 1890, danser dans des bars pendant les 20 Glorieuses en 1920 ou pouvoir surfer sur les premières vagues d’internet en 1990.

Votre rôle sera déterminé par vos caractéristiques (Force, Constitution, Intelligence, …), le métier que vous exercerez (informaticien, écrivain, comptable, tueur à gages, médecin, …), votre personnalité, votre histoire mais aussi, et surtout, par votre capacité à rester sain d’esprit. Votre santé mentale maximale sera plus ou moins forte au départ et, une fois la fiche créée, elle ne bougera plus jusqu’à votre mort. A moins que… A moins que vous ne commenciez à entrevoir ce qu’est le Mythe de Cthulhu ! A partir de ce moment, plus vous en apprendrez et plus vous aurez de « chance » de plonger dans les méandres de la Folie.

 

Un système simple et intuitif

 

Même si cela peut paraître compliqué d’un premier abord, il est très simple pour mettre en avant vos compétences et faire vos actions. Tout d’abord, toutes vos compétences sont exprimées en pourcentage et plus le chiffre sera élevé, plus vous serez compétent (99% étant la limite humaine). C’est-à-dire que moins de 20%, vous êtes un débutant, entre 20% et 50%, vous êtes un amateur et au-dessus, vous serez un professionnel de plus en plus expérimenté.

Bien sûr, vos compétences et leurs degrés de maîtrise seront déterminés par votre métier et votre éducation. Ensuite, tous les tests sont faits au D100 ou plus précisément, un D10 pour les unités et un D10 pour les dizaines. Si le résultat de votre jet est au-dessus de votre compétence, vous échouez dans votre action. Les échecs critique se font sur 95-100 et la réussite critique est sur… 1 !!!

Pour ce qui est des points de santé mentale, c’est au MJ de déterminer quel dé lancer pour savoir combien vous en perdez Mais il est possible d’y échapper dans certaines conditions ! Si vous faites un jet d’idée pour savoir si vous comprenez ce qui se passe devant vos yeux et que vous ne réussissez pas le test, vous ne comprenez pas du tout ce qui se passe et vous échappez au dé de santé mentale.

Dans certaines actions dangereuses, vous pourrez utiliser une règle optionnelle qui ajoute la gestion de votre chance. Grâce à celle-ci, il est possible d’ajouter des points de chance au résultat de votre test. Par exemple, vous devez échapper à une créature et tourner au coin d’une rue pour la semer. Vous faites un test de dextérité pour savoir si vous n’entrez pas dans la ruelle en glissant et vous faites 92 au test alors que votre dextérité est de 45. Si vous ne voulez pas que la bête vous rattrape, vous pouvez ajouter 48 points de chance pour rectifier le tir. Par contre, ces points seront perdus et ne pourront être récupérés qu’à la fin de chaque partie avec un test. Si vous le réussissez, nous n’aurez qu’un D10 de chance en plus.

Donc il ne faudra pas toujours compter sur elle, on ne sait jamais quand elle fera : « Chéri ! Prends ton manteau, on s’en va ! ».

 

De l’expérience par le vécu

 

Son système d’expérience est extrêmement simple à appliquer et très logique. Lors d’une partie, si vous réussissez à faire une action risquée ou très dur, vous pourrez cocher une case sous la compétence qui a été utilisée. Par exemple, passer au-dessus du vide en équilibre alors que vous n’arrivez pas à tenir sur un vélo. Il est possible que ça puisse arriver plusieurs fois dans une partie, par contre le MJ est en droit de vous refuser une croix s’il juge que l’action ne la mérite pas. Une fois la partie ou le scénario fini (au choix du MJ), vous pourrez gagner de l’expérience.

Pour augmenter vos compétences, vous faîtes un jet de dé basé sur la compétence cochée. Si le résultat est au-dessus de votre compétence, vous avez appris quelque chose de vos actions et vous ajouterez un D10 à votre compétence petit veinard ! Si c’est en dessous, vous effacez la case cochée et il faudra refaire une action mémorable pour retenter. D’ailleurs, si vous atteignez 90% (sait-on jamais !), vous pourrez ajouter 2D6 à votre santé mentale s’il vous en manque car vous prenez de l’assurance en devenant expert dans un domaine.

Mais tout ceci ne sera possible que si vous revenez vivant de votre enquête dans l’Inconnu !


Avec un univers horrifique fascinant et un système facile à prendre en main, « l’Appel de Cthulhu » a su se démarquer des autres jeux de rôle papier. Tout a été bien pensé pour retranscrire l’ambiance et l’angoisse des romans et nouvelles de Howard P. Lovecraft ! Personnellement, je vous conseille fortement de connaître au moins quelles unes de ses œuvres pour vous en faire une idée. Il est possible d’écouter une liste de livre audio par ce lien et, si vous voulez mieux vous plonger dans son univers, vous pouvez aussi jouer à « Darkness Within : A la poursuite de Loath Nolder » ou à « Darkness Within 2 : Th Dark Lineage ». J’y ai joué et c’est vraiment prenant !

Sur ce, je vous laisse ! Et n’oublier pas de prendre vos jambes à votre coup avant que votre curiosité ne vous tue ! Ou faire l’opossum, ça marche aussi mais c’est moins efficace s’il s’agit d’une créature prête à vous grignoter comme une chips au wasabi.

 

Les images sont tirées des ouvrages de l’Appel de Cthulhu, édités par “Sans Détour” , tous droits leurs sont réservés.


Article précédent :
L’Appel de Cthulhu – Son Univers


Suivez nous sur nos différentes pages afin de suivre notre actu’ Ludique :
Facebook – YoutubeInstagram – Twitter

Laisser une réponse