Le JDR, un excellent outil de rencontre

Et si le JDR était plus qu’un simple jeu où les gens se retrouvent autour d’une table pour vivre des aventures palpitantes ? Avec un équilibre entre le ludique et l’amusement, ce genre a beaucoup de choses à nous offrir !

Le JDR, un outil de rencontre

Depuis sa création, ce genre a rassemblé petit à petit une grande communauté de joueurs de tous horizons ! Mais est-ce que vous vous êtes déjà demandé pourquoi les personnes peuvent être aussi soudés autour de ça ? C’est justement ce que nous allons voir ensemble !

Alors accrochez-vous à vos chaussettes, c’est parti !

 


Plus qu’un simple jeu

De bien des manières, le jeu facilite l’apprentissage, la communication et favorise la créativité. Par l’amusement, les gens se relâchent et sont fortement stimulés mentalement. Evidemment, ce n’est pas facile lorsque l’on fait une partie de jeu de rôle pour la première fois, surtout avec des inconnus. On apprend qu’il y aura un temps de jeu, un temps pour manger et parfois qu’il faut amener à manger, des feuilles et un crayon à papier. Cela paraît bizarre au premier abord, j’en conviens, mais nécessaire pour le déroulement de la partie.

Au début, les gens arrivent et discutent, le temps de tout mettre en place. Même si cela ne tourne qu’autour de la pluie et du beau temps, on apprend à faire connaissance et on trouve des sujets en commun avec d’autres personnes. Ensuite, pendant la partie, les joueurs échangent sur les décisions à prendre, qui doit faire quoi, qui peut aider qui … Bref chacun y met de sa créativité pour faire avancer les personnages dans leur aventure !

Le groupe est face à une bande de brigands ? Pas de problème, le guerrier va faire diversion pendant que le mage les prend à revers et que l’alchimiste lance des bombes dans le tas !

Heureusement, le temps de jeu est entre coupé de pause et à la fin de la partie, vient le temps du repas. Cela peut être aussi l’inverse, la bouffe d’abord et la partie après ! En tout cas, lors du repas, tout le monde mange ensemble et continue de discuter. C’est justement sur tous ces points que le JDR est plus qu’un jeu. On passe beaucoup de temps ensemble à discuter, à s’amuser et on se crée des souvenirs ensemble. Je me souviendrai toujours des échecs critiques d’Elhandre, mon personnage, et des six fois où il a failli mourir. Et aussi d’Eniotna, le personnage d’un joueur que j’ai achevé d’une flèche dans la tête sur un échec critique … (C’était accidentel ! Je vous jure Mr le Juge !).

Si les joueurs sont dans l’incapacité de se retrouver entre eux, pas de panique ! Il est possible de passer par des sites ou des logiciels, comme Roll20, RPTools ou Skype. Cela n’enlève rien aux bienfaits et au fun du JDR !

Ses bienfaits

Depuis le milieu des années 90, le JDR est très mal vu et a beaucoup de difficulté à se diffuser en France… Comme pour les métalleux et les jeux vidéo, les clichés sont tenaces et on entend parler que d’une minorité de cas exceptionnels. Cela est vraiment dommage car c’est un genre qui met en avant des notions très importantes :

  • La Communication, le premier point important dans une partie de JDR. Par le biais du jeu, on peut apprendre aux gens à savoir mieux communiquer, à faire des compromis et aussi à savoir mettre son égo de côté, ne serez-ce que pour mieux écouter les autres. Et il est vraiment important que les échangent entre les joueurs se fassent en toute bienveillance, pour éviter que quelqu’un ne se sente lésé. L’objectif du JDR est que tout le monde s’amuse dans la bonne entente, pas de se sauter dessus pour un “oui” ou pour un “non”.
  • La Créativité, le meilleur outil pour avancer dans un scénario et garder votre personnage en vie. Quand un problème survient, il est important d’avoir plusieurs solutions sous la main pour savoir comment s’en sortir. Comme chacun pense différemment des autres, ce n’est qu’en groupe que l’on peut trouver efficacement des idées, les comparer et les appliquer rapidement. Personnellement, j’étais sur le cul lorsqu’un de mes joueurs à mit à terre un géant, avec une technique de batelier, pour que les autres lui sautent à la tronche !
  • L’Entraide, un aspect vital pour garder une équipe soudée. Chaque participant fait un personnage qui a des forces et faiblesses que les autres n’ont peut-être pas. Par exemple le guerrier cuirassé qui protège le magicien faible, mais qui lance des sorts destructeurs. Sans cette notion, l’aventure tombe à l’eau aussi vite qu’un soufflé se dégonfle dans le four après un coup de couteau mit par une personne malintentionnée ! Si des joueurs débutants se retrouvent dans le brouillard, le Meneur de Jeu et les joueurs expérimentés leurs donneront toujours des conseils pour les aider.

Durant une partie de JDR, le Meneur de Jeu manipule le monde dans lequel évoluent les joueurs mais sert aussi de médiateur pour le bon déroulement de la partie. En cas de problème, il aide les joueurs et sert d’arbitre lors d’un litige. Si ces trois choses sont réunies pendant une partie de jeu de rôle, les joueurs et le Meneur de Jeu feront une bonne partie ! Et par le biais du jeu, on peut se rendre compte que tout seul, on va plus vite mais à plusieurs, on va plus loin !


Ce qu’il faut retenir du JDR, c’est qu’il est vraiment basé sur l’aspect social et permet d’apprendre de manière ludique diverse chose, comme la communication et le fait d’exprimer nos besoins. A une époque où l’on communique beaucoup par le numérique et où le travail doit être fait en équipe, le JDR a tout à gagner en réunissant les gens autour d’une table et à jouer tous ensemble. Après avoir passé des années à trainer sur internet, je ressens toujours du plaisir à faire une partie de JDR avec des amis ou des personnes que je ne connais pas ! Et s’il faut passer par un logiciel, ce n’est pas grave tant que l’amusement y est !

En tout cas, n’oubliez pas, notre différence fait notre force et la mettre en avant ne fait qu’enrichir le JDR ! D’ailleurs, vous serez étonnés des changements que cela peut créer sur le long terme !


 

Les images viennent des sites “Daily Geek Show” , “Pixabay” et “istockphotos” tous droits leurs sont réservés.


Suivez nous sur nos différentes pages afin de suivre notre actu’ Ludique :
Facebook – Youtube Instagram – Twitter

 

One Comment
  1. Répondre Patate des ténèbres 12 juillet 2017 à 15 h 18 min

    D’accord avec les points positifs du meilleur loisir de l’univers, bien entendu!
    Pas d’accord avec le reste 🙂 Bon, nous sommes en 2017, les 90’s furent sûrement noires pour une poignée de rôlistes, mais je pense que c’est bon maintenant, nous pouvons profiter de l’époque pleine de sf et de fantasy pour faire découvrir le loisir au plus grand nombre, pour nous amuser avec pleins de gens différents qui ne demandent que ça – si si, je ne fais plus que des sessions découvertes et elles sont complètes jusqu’à fin août, c’est donc possible 🙂

Laisser une réponse